Le kit du parfait photographe en voyage

Un mini trépied

Mini-trépied Optex B610 (9,99 chez Lozeau)

Je sais qu’utiliser un trépied est chiant. Mais si vous voulez prendre en photo une mémorable scène à la brunante et la faire imprimer 18×24 sans voir trop de bruit, ça vous prend cet accessoire.

Les mini trépieds accompagnent parfaitement les caméras compactes. Ils prennent peu de place au fond du sac. Je me souviens d’avoir arpenté les boulevards de Las Vegas avec mon appareil et ce genre de trépied. Je les installais sur une poubelle pour avoir la bonne hauteur. Avec des expositions longues, j’ai capturé des tracés lumineux de voitures qui passaient.

Ha oui! Dans une taverne chilienne, j’ai déjà improvisé un trépied avec une bouteille de bière. Tout le monde se concentrait sur la partie de foot à la télé et il ne remarquait pas ma petite expérience. Fallait jouer à l’équilibriste mais ça a fonctionné.

Un plus gros (mais pas trop) trépied

Joby GorillaPod Hybrid (39,99 $ chez Lozeau)

Les reflexs standards ne tiennent pas en équilibre sur de mini trépied. Pour eux, il y a les GorillaPod. Ils sont très légers et portables. On peut les accrocher après n’importe quoi.

Un disque dure portable (2008), plusieurs cartes mémoires (2011), un service d’archivage en ligne (2013)

Je vais partir plusieurs mois à l’étranger et produire des milliers de photos. À une époque pas si lointaine, il fallait apporter avec soit un disque dure portable. Quand les cartes mémoires sont devenues de plus en plus économiques, on nous a recommandé d’en acheter plusieurs à la place. Avec l’arrivée des sites « cloud » comme Drop It, et l’accès à Internet de plus en plus répandu dans le monde, une nouvelle solution s’offre à moi. Je suis tombé sur un test comparatif qui recommandait JustCloud. Je vous en reparlerai.

Un étui protecteur souple pour la caméra

OP/TEX Soft Pouch - Digital D-Series
OP/TECH Soft Pouch – Digital D-Series

Personnellement, j’aime utiliser un sac standard, à dos ou de style courrier, et y jeter mes lentilles et ma caméra, avec le chandail et le parapluie. C’est plus discret que les sacoches pour photographe. Quand j’avais un reflex, je recyclais en étui à caméra la tuque que j’avais porté pour me rendre à l’aéroport (je voyage souvent en hiver). J’ai acheté encore mieux dernièrement: le OP/TECH Soft Pouch. Il est souple, épouse la forme de ma caméra et pèse rien.

Une barre multiprise

C’est ma toute dernière trouvaille. On a tellement d’électronique avec soi de nos jours et parfois si peu de prises de courant disponibles. Au lieu de vous battre avec l’équipe de rugby collégial néo-zélandaise résidant dans la même auberge de jeunesse que vous, faites vous en des amis en les branchant tous sur votre barre multiprise. En passant, je l’ai appris tout récemment: les chargeurs de batterie/téléphone fonctionnent sur les deux types de courant (110 et 220). Le transformateur est souvent inutile. L’adaptateur mécanique suffit.

La ville du vice, capturée au sommet d’une poubelle


Une taverne, une bouteille, une caméra et une chilienne méfiante

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s