Bruxelles, arrivée et départ

À mon premier jour, j’avais une petite appréhension en me présentant à la douane de l’aéroport avec seulement un billet d’aller. Mon amie Sarah m’avait averti qu’il risquait de me demander une preuve que je quitterais à l’intérieur du maximum de trois mois réglementaire. Sur le site d’info tourisme belge, cette exigence était formulée. Serais-je obligé d’acheter un billet pour le Maroc et risqué d’annuler plus tard juste pour être conforme? Bien embarrassant.

Mais un autre ami, John, pendant sa sabbatique, a visité plusieurs pays, dont l’Europe, sans jamais avoir eu de preuve de retour à présenter. Et selon le site web sur l’immigration pour l’Europe, seul un passeport valide est exigé. Hummm…

J’ai fait une copie de mon contrat de congé différé avec mon employeur et je l’avais dans mon sac quand je me suis présenté à la douane. Dans la file d’attente, je me demandais si je devrais argumenter avec un douanier zélé. Grrr… Quand mon tour est arrivé, sans un mot, l’agent a pris mon passeport, tapé un brin sur son clavier, tamponné, redonné mon document et fait signe de passer. Voilà, j’ai eu ma réponse.

Atomium (Bruxelles, Belgique)
Atomium (Bruxelles, Belgique)

Sinon, Bruxelles est sympa mais sans plus. La grande place vaut le détour et mérite pleinement son titre de la plus belle d’Europe. Malheureusement, autour, il ne reste presque plus rien des bâtiments historiques. Mais le quartier d’Ixelles et le quartier européen ont beaucoup de charme et les promenades y sont agréables. Dans le nord de la ville, pour le nerd en moi, l’Atomium est chouette. Il n’est pas beau mais, tout de même, il a la forme d’un atome! Ce n’est pas rien!

Les petites villes autour de la capitale, comme Louvain et Mechelen, les deux à environ 30 minutes de train, ont beaucoup mieux préservé leur rues moyenâgeuses. Louvain fait Disney World avec ses monuments et ses rues un peu trop bien aménagé pour les touristes. À l’inverse, les habitants de Mechelen occupent plus les lieux et ne semblent pas avoir abandonné le centre aux visiteurs. J’ai aussi visité Namur, à une heure de train, et la ville m’a aussi beaucoup plu. Encore là, plusieurs ruelles d’une autre époque à arpenter.

Je quitte donc Bruxelle mercredi. Prochain arrêt : Bruges!

3 responses to Bruxelles, arrivée et départ

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s