Dans un lieu saint

Samedi, j’ai photographié la générale d’un spectacle. Denis Savard, un ami du boulot et aussi amoureux de la photographie, est ténor pour l’Ensemble Da Capo. Le 22 décembre, ils avaient un spectacle dans la magnifique chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours, dans le vieux Montréal. J’ai accepté avec plaisir. D’abord, pour rendre service à un ami, puis pour le lieu, et aussi pour m’amuser avec l’équipement photographique de Denis. Ces dernières années, il s’est gâté en s’achetant les objectifs Canon 70-200 f2.8 stabilisé, Canon 24-70 f2.8 et une caméra Canon 5D mark III.

Ensemble Da Capo – ISO 2000, 24mm, f2.8, 1/60 sec.

J’avais quand même apporté ma 5D mark II. On est toujours plus habile et meilleur photographe avec une caméra qu’on connait sous toutes les coutures. J’en ai eu la preuve quand j’ai fait l’essaie de l’appareil de Denis. J’ai du perdre 20% de mon temps à décoder ses boutons et ses menus (Pourquoi elle ne focus pas? Comment on choisit la carte compact flash au lieu de la carte SD?). Et c’est pourtant officiellement une évolution de mon modèle.

Ensemble Da Capo – ISO 2000, 70mm, f2.8, 1/80 sec.

Un mot à propos de l’objectif Canon 70-200 2.8. C’est un mastodonte. Saviez-vous qu’à une lointaine époque, les romains l’utilisaient pour défoncer les portes lors des assauts contre les villes fortifiées? Quand j’ai vu que la stabilisation ne réussissait plus à stabiliser les tremblements de mes mains fatiguées, j’ai corrigé ma façon de tenir l’équipement. Je me suis agrippé un peu moins après la caméra et un peu plus à l’objectif, en plus de déposer mes coudes sur mon torse. Mais l’objectif vaut son pesant d’or. Le rendu est de qualité et la stabilisation, très efficace.

Pour la séance photo commet tel, ce fut un beau défi. Lors des générales, les artistes s’habillent de façon informelle. Le chœur au lieu de former un bloc homogène noir facilement identifiable, devient un ensemble disparate qui se confond avec la décoration fournie de la chapelle. Il a été difficile d’isoler le sujet de l’arrière-plan. Mais je me suis bien amusé malgré tout. La musique amplifiée par les qualités sonores de l’espace, ont été un plaisir pour les oreilles.

4 responses to Dans un lieu saint

  1. Denis says:

    J’ai apprécié te voir travailler, Richard. J’ai trouvé que tu osais pas mal plus que moi, qui essaie toujours de rester le plus discret possible parce que mal à l’aise à l’idée d’attirer l’attention. Je me suis rendu compte que finalement, on remarquait ta présence plus au début, puis on finit par t’oublier, ce qui te donne plus de place et permet au naturel de s’exprimer sur tes photos. Je me félicite d’avoir pensé à te demander de venir prendre des photos, elles sont superbes et offrent une vision différente ce que j’aurais fait (et ne pouvais faire anyway parce que je chantais). Merci encore.

    • Je dois avouer que dans le cadre d’une commande et celui d’une générale, je m’en permets. Si j’ai été officiellement invité à prendre des photos, ben endurer moi. J’ai souvent lu que le fait d’avoir ce genre d’autorisation donnait souvent plus de guts au photographe.Pis merci pour les bons mots.🙂

  2. albertopr says:

    Yes the Canon ef 70-200 f2,8 L IS USM is a heavy monster especially if you take the grip on the camera but definitely worth the effort to take it.🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s