Les bibittes à deux ou quatre pattes du parc Etosha en Namibie

Le dernier fait marquant du tour fut le séjour au parc Etosha pour des « game drive », des promenades en véhicule dans l’espoir de voir entre autre des éléphants, des girafes, des lions, des rhinocéros, des hyènes, des léopards et des guépards. Du fameux « big five », il n’y manque que le buffle. Il doit boire trop d’eau pour cette région désertique. J’ai bien aimé les chacals qui rodaient autour de notre campement, parfois à deux ou trois mètres de nos table, dans l’espoir vain qu’on les nourrisse ou, plus réaliste, de nous voler de la bouffe. On en a aperçu un se sauvant avec un pot de mayonnaise.

PAN A ETOSHA
Un arbre sur le bord du « pan »: un lac presque toujours asséché

Les excursions sur les routes de gravelles du parc sous un soleil plombant furent longues et monotones avant qu’une bête exotique ne se pointe le bout du nez. Je dirais qu’on a roulé sept heures pour peut-être en tout 45 minutes d’observation. Plusieurs somnolaient dans leur siège. Mais ça en valait la peine. Voir un lion puis une lionne aux pattes maculées de sang fut dès plus excitant. Surtout qu’ils étaient à un court sprint de nos véhicules immobilisés, au moteur arrêté et à la carrosserie ouverte, sans protection pour leurs frêles humains. On nous a bien averti de rester assis. Si les félins aperçoivent nos jambes, ils pourraient manifester beaucoup de curiosité.

Lionne encore tachée de son récent repas
Lionne encore tachée de son récent repas
Lion devant les véhicules de safari
Lion devant les véhicules de safari

Autre fait intéressant: dès qu’on s’approchait un peu des proies, comme l’Oryx, l’Impala ou le Springbok, ils se tournaient pour nous présenter leur derrière, question de bien se positionner pour une éventuelle fuite. Difficile d’avoir une bonne photo avec se genre de comportement. Pas beaucoup de bête sont photogéniques sous cet angle.

Voilà un courte galerie des autres animaux aperçus dans le parc. J’étais bien heureux d’avoir apporté un téléobjectif équivalent à 300mm (150mm sur mon Olympus E-PL5). J’ai malgré tout été obligé de « cropper » pour quelques clichés tellement le sujet était loin.

3 responses to Les bibittes à deux ou quatre pattes du parc Etosha en Namibie

  1. Et ta soeur! says:

    Magnifiques photos, mais est-ce que c’est plus cher que le Parc Safari?

    Avez-vous prévenu le chacal du danger de consommer de la mayo qui est restée au soleil?

    • Ça vous couterait un gros 17 piastre pour toute ta famille pis ta Hyouuundéi. Pas mal moins cher que le parc Safari.

      Yé correct, le chacal. Y fait plusieurs heures de marche par jours pour garder la santé ( genre, survivre… )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s