57 heures chrono à Philadelphie – Prologue

Avertissement: Contrairement à Jack Bauer, je n’ai pas contrecarré une attaque terroriste, personne à mon boulot ne m’a trahi et j’ai pris le temps d’aller aux toilettes plusieurs fois par jour, en plus de bouffer. Mais j’ai visité plein de coins charmants de Philadelphie.

Prologue

6 h 00 – Réveil

Petite note à moi-même: ne jamais régler le réveil-radio et le iPhone à la même heure.

Je suis toujours un brin parano pour les vols matinaux. J’ai peur de ne pas me réveiller à temps et d’arriver en retard à l’aéroport. Je règle donc une alarme sur deux appareils. J’aurais envie de dire que c’est ridiculement inutile puisque je fais souvent de l’insomnie toute la nuit. Mais pas tout à fait inutile, car je réussis toujours à m’endormir profondément environ une heure avant l’heure prévue de mon réveil. Ce vendredi-là, heureusement, je n’ai pas fait d’insomnie. J’ai dû prendre l’avion une dizaine de fois durant les six mois de ma sabbatique. J’en ai perdu l’angoisse des départs. Malheureusement, ce matin-là, l’horrible sonnerie du iPhone a retenti quelques secondes avant celle, plus douce, du radioréveil, me donnant l’impression de me faire extirper de six mois de coma par une sirène d’alerte à la bombe.

Je visais 30 minutes entre l’ouverture de mes yeux et la fermeture de la porte de l’appartement. Non seulement je répugnais à me lever trop tôt, mais en plus, je ne voulais pas partir trop tard pour éviter la congestion matinale. Pour gagner du temps, j’avais pris certaines mesures :

  • Préparer mon sac avant de me coucher (1 h 9 min. 13 sec. de gagnée)
  • TERMINER la préparation de mon sac avant de me coucher (26 min. 34 sec)
  • Prendre ma douche la veille (12 min. 32 sec.).
  • Déjeuner rapide : des céréales au lieu des toasts, qui demandent beaucoup trop de préparation. On oublie les œufs (8 min. 7 sec.)
  • Laisser tomber le café, avec l’idée d’en prendre un à l’aéroport (2 min. 23 sec.)
  • Appeler un taxi, car il n’est pas question de faire plus d’une heure de transport pour rejoindre l’aéroport (30 min… gagnées après le départ de l’appartement)
Siège design inconfortable à YUL
Siège « design » inconfortable à YUL

J’ai téléchargé la dernière édition de La Presse dans l’iPad avant de partir (pour découvrir plus tard que le WiFi était ENFIN gratuit à l’aéroport PET). J’ai attendu à une porte d’embarquement déserte, pour la tranquillité. Avec mon cappuccino, je me suis assis plus ou moins confortablement dans les nouveaux sièges individuels d’allure design de l’aire d’attente.

9 h 32 – Décollage du vol 4085 d’Express US Airways. Durée : env 1 h 30

Zut! Avec tout ça, j’ai atteint ma limite de 400 mots par article et je ne vous ai même pas encore parlé de Philadelphie! En quelques mots, c’est la capitale de la Pennsylvanie. Elle a à peu près la même taille que Toronto ou Boston. Elle se trouve entre Washington et New York. C’est une des plus vieilles villes des États-Unis et elle a joué un rôle important dans l’histoire du pays. Benjamin Franklin y a vécu et on y a signé la Déclaration d’indépendance. Elle a même hébergé brièvement la capitale des États-Unis pendant la construction des édifices publics à Washington D.C.

Source : Google Map
Source : Google Map

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s