Dans le coin inférieur

Quand je débarque à une station, je photographie toujours en premier son nom inscrit sur le mur. Une fois arrivée devant l’écran d’ordi, je ne me souviens pas toujours quel bout de béton appartient à quel arrêt. Pour m’y retrouver dans ma centaine de clichés par session, c’est bien pratique d’avoir un repère qui marque le début et la fin d’une série pour un arrêt, comme les claps au cinéma. Le deuxième élément architectural que je photographie toujours est unLire la suite